Palio d'Asti
Participez au frisson de la course

Laissez-vous envoûter par l’atmosphère médiévale qui imprègne Asti au moment le plus important de l’année : la semaine du Palio.

C’est une agitation de drapeaux et un coup de trompettes (ou de clarines, comme on les appelle habituellement) pour annoncer l’entrée sur la place du Capitaine et de ses magistrats, tous strictement à cheval.

Ce qui va se passer à partir de ce moment est une succession d’émotions qui accélèrent progressivement le rythme cardiaque de ceux qui, dans les gradins ou dans le parterre central, ont la chance d’assister au Palio di Asti.

Trois manches et une finale. Quelques minutes chacun. Avant, pendant et après… ce qui rend le Palio d’Asti unique.

Quand

Quand

Le premier dimanche de septembre (mais les événements précédant le Palio commencent dès jeudi)

Les rues du centre historique et Piazza Alfieri

Billet

Billet

écrire un e-mail à :

biglietteriapalio@comune.asti.it
Cc: turismo@comune.asti.it

Pour plus d’informations :

Office de tourisme 0141399482

La ville

La vocation économique particulière d’Asti, liée à sa centralité par rapport aux voies de communication entre la Ligurie, la vallée du Pô et les cols alpins et à la grande capacité et mobilité de ses hommes d’affaires, caractérise toute son histoire.

Asti est une ville médiévale de formation et de vocation et c’est ici que la course du Palio a ses racines.

Les maisons fortes, les églises romanes et les tours tronquées des XIIe-XVe siècles dominent, au regard du visiteur, les faciès baroques raffinés du centre historique, les palais nobles du XVIIIe siècle et élégants, les arcades du XIXe siècle ou quelques vues suggestives de la liberté : à Asti, c’est le Moyen Âge qui domine, émergeant le long des rues et au coin de chaque place.

L’attente est une ville qui se prépare… depuis un an. Une ville qui en une semaine se métamorphose pour « son jour » : bannières et drapeaux brandissant la fierté d’appartenance.

Sur la place, la piste et les tribunes prennent forme : sables d’Asti, palissades, jute, barrières. La corde, le treuil, les essais…

Une ville qui anticipe le Palio avec les émotions des gens sur ses places, les dîners propitiatoires du vendredi et du samedi, le marché de la veille, l’enregistrement officiel des jockeys dans les salles de l’Hôtel de Ville le samedi, le défilé des enfants… Et , puis, le dimanche, la messe solennelle dans les églises le matin, la bénédiction des chevaux, les personnages costumés dans les rues, la tension qui se fait sentir, les villageois excités et en liesse, les touristes participants, les musées ouverts…

Asti a son Palio ! Asti dispute le Palio !

Histoire

Histoire

Le 10 août 1275, les habitants d’Asti coururent le Palio près des murs d’Alba comme c’était la coutume à Asti pendant les fêtes de Saint Secundus. C’est la première attestation de la course.

Depuis lors, le Palio a toujours accompagné le développement historique de la ville, reflétant son alternance d’événements.

En huit siècles, elle a subi des transformations, mais a gardé intactes ses caractéristiques originelles : le charme de la compétition, la passion partisane, la relation privilégiée avec le saint patron et une grande valeur identitaire.

Le Palio est Asti, reconnu chaque année, depuis des siècles, dans la course de chevaux, dans les émotions des participants, dans le charme d’un ancien rite collectif.

Folklore

Sons. Le hennissement des chevaux alignés sur la corde. Les chants de défi des contradaioli (les membres des quartiers). L’annonce « Le Palio est en marche ! » criée à haute voix par le Capitaine.

Couleurs. Agitées par les drapeaux levés par la virtuosité de ceux qui les gouvernent. Des vêtements arborés avec une fierté hautaine par les dames, les nobles et les chevaliers en parade. Portées par les jockeys pour être reconnues dans le tourbillon confus de la course.

Gens. Chacun s’est aligné pour sa propre faction (vingt et un quartiers, villages ou municipalités), chacun engagé depuis l’année précédente dans les préparatifs. Car le Palio se déroule en une journée, mais dure un an.

Rituels. Les dîners propitiatoires de chaque quartier, village et municipalité. La bénédiction du cheval. Le choix du maître du Palio qui aura la tâche et l’honneur de peindre la toile qui fait l’objet du litige. La parade historique, le paliotto, le palio degli scudieri. Rester fidèle à la tradition est la meilleure façon de rendre hommage au plus ancien palio d’Italie.

Le drap pour le vainqueur
Les rites de mai
Le programme

Septembre
à Asti

Palio di Asti

Douja d’Or

Festival delle sagre